forth slide image

Les Infos des medias

Extrait de RFI : "La direction de Nissan, dont le siège aurait été perquisitionné, a tout aussi immédiatement organisé une conférence de presse. Carlos Ghosn « a pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel », a affirmé le directeur exécutif du constructeur japonais Hiroto Saikawa, selon les résultats d'une enquête interne menée sur la base du rapport d'un lanceur d'alerte.
Nissan va même au-delà des accusations portées par la justice japonaise en affirmant que Carlos Ghosn aurait commis plusieurs autres actes graves, et utilisé de l'argent de la société à des fins personnelles. Les choses vont vite. Le constructeur japonais va proposer le départ de l'industriel né au Brésil, d'origine libanaise et de nationalité française. Dès jeudi en effet, le conseil d'administration du constructeur japonais se réunira au siège à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo pour se prononcer sur le limogeage de son président."
Japon: Le PDG de Renault Carlos Ghosn arrêté à Tokyo pour des soupçons de fraude fiscale." 19/11/2018.

20/11/2018.

21/11/2018 22/11/2018

Ghosn maintenu en détention, Nissan dans le collimateur de la justice japonaise ici
De Capital La très lourde peine que risque Carlos Ghosn 26/11/2018. suite 1 30/11/2018.

Le Figaro: Carlos Ghosn devrait être inculpé lundi 07/12/2018.
RTL : Détenu au Japon depuis le 19 novembre dernier, Carlos Ghosn voit sa garde à vue être prolongée de 10 jours supplémentaires, jusqu'au 11 janvier. 31/12/2018.
Le Figaro : Carlos Ghosn soupçons d'abus de confiance 31/12/2018.

De Linkdln :Que nous apprend l'affaire Ghosn sur la façon de travailler avec les Japonais ? Valerie Moschetti

De France Info (AFP): Carlos Ghosn se dit "faussement accusé" lors de sa première comparution devant un juge au Japon 08/01/2019.


De RFI: La justice japonaise rejette la demande de remise en liberté de Carlos Ghosn 09/01/2019.

De leFigaro: Carlos Ghosn devrait à nouveau être mis en examen vendredi 10/01/2019.

De LePoint: VIDÉO. L'ex-patron de Nissan n'est plus résident fiscal français depuis sept ans. Il paie ses impôts aux Pays-Bas, où se trouve le siège de l'alliance Renault-Nissan.
- Publié le 10/01/2019 à 10:17 | Le Point.fr Modifié le 10/01/2019 à 10:36

De RTL: Carlos Ghosn inculpé pour abus de confiance et revenus minorés 11/01/2019

Le FigaroAffaire Ghosn : le procès d'un effondrement moral ou d'une gouvernance effondrée ? 13/01/2019

De LePoint: Les enfants de Carlos Ghosn à l'offensive pour défendre leur père 13/01/2019

De LePoint: son épouse dénonce ses conditions de détention 14/01/2019

De RFI: Japon: la justice rejette la demande de libération sous caution de Carlos Ghosn 15/01/2019.

RTL : Selon les Échos, le PDG de Renault-Nissan, toujours incarcéré au Japon, aurait choyé ses proches dès 2003 avec l'argent de l'entreprise. 16/01/2019.

Capital : "RENAULT : L’ÉTAT FRANÇAIS LÂCHE CARLOS GHOSN." 17/01/2019.
La Tribune: Paris lâche Carlos Ghosn et demande la désignation d'un successeur 17/01/2019.

Le Monde: Nissan et Mitsubishi veulent récupérer près de 8 millions d’euros indûment versés à Carlos Ghosn 18/01/2019.

Rfi: Carlos Ghosn clame toujours son innocence, Renault lui cherche un successeur 21/01/2019.

LA TRIBUNE: "Renault : les vrais enjeux du périlleux lâchage de Carlos Ghosn" 21/01/2019.

De LePoint: "CARLOS GHOSN : LA CHUTE DU TAÏKUN" 21/01/2019.

France-Info: Le PDG de Renault ne sera plus en fonction à partir de jeudi, le conseil d'administration se réunit à Boulogne-Billancourt, près de Paris. 24/01/2019.


Le Monde: Incarcéré au Japon depuis deux mois, le désormais ex-PDG du constructeur automobile a démissionné dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé Bruno Le Maire. 24/01/2019.

RTL: "Renault : qui est Jean-Dominique Sénard, le successeur de Carlos Ghosn ?" 24/01/2019.

De LePoint: CARLOS GHOSN compilation de 45 articles 24/01/2019.

Le Point: Le constructeur français dénonce les « méthodes » de Nissan, qui a cherché « en France des éléments confortant l'accusation contre Carlos Ghosn ». Source AFP 10/02/2019.
De LePoint: L'affaire Ghosn expose les « défaillances » de la justice au Japon pour des ONG.
Pour la FIDH et le Centre pour les droits des prisonniers, le système japonais n'est pas en conformité avec les normes internationales des droits de l'homme. Source AFP 20/02/2019.
De Capital: Carlos Ghosn n’est pas encore sorti de prison. L’homme d’affaires a pourtant reçu une bonne nouvelle ce matin : le tribunal de Tokyo avait accepté sa demande de remise en liberté sous caution, qui avait été fixée à un milliard de yens, soit huit millions d’euros. Sauf que le procureur a décidé de faire appel de cette décision du tribunal, annonce Europe 1. L’appel va être examiné dans les heures à venir. le 5/03/2019..


De Franceinfo: "l'ancien patron de Renault est sorti de prison. La justice japonaise a accepté sa demande de remise en liberté contre une caution de huit millions d'euros" le 6/03/2019..
La lettre patriote: Après 107 jours de détention, Carlos Ghosn entrevoit enfin le bout du tunnel. Retour sur des événements sans précédent.le 7/03/2019
La lettre patriote: L’ONU réclame à la France une enquête sur “l’usage excessif de la force” le 7/03/2019.. Cherchez l'erreur entre les manifestations qui se produisent à Grenoble aujourd'hui et à Nantes ou ailleurs en France quand il y a mort d'individu en refus d'obtempérer aux injonctions des représentant de l'ordre.



La Tribune : Ghosn ouvre un compte Twitter pour annoncer qu'il est prêt à "dire la vérité" le 3/04/2019..
Le Figaro : le 3/04/2019.
20 minutes : L'ancien patron de Renault Nissan pourrait être inculpé une quatrième fois le 3/04/2019..

RTL: Carlos Ghosn, de nouveau en garde à vue, dénonce une "arrestation révoltante", interpellé jeudi matin à son domicile de Tokyo sur de nouveaux soupçons de malversations financières. le 4/04/2019.


Le Monde: Carlos Ghosn de nouveau arrêté pour abus de confiance aggravé le 4/04/2019.
Libération: le 4/04/2019..
Ouest France: Carlos Ghosn ne touchera pas sa retraite chapeau de 765 000 euros par an de la part de Renault le 4/04/2019.
HUFFPOST: Renault-Nissan: de "sérieux questionnements" sur des millions d'euros de dépenses le 4/04/2019..

Auto-Moto: Carlos Ghosn innocent ?le 5/04/2019.
Le Monde: Le tribunal de Tokyo prolonge la garde à vue de Carlos Ghosn jusqu’au 14 avril le 5/04/2019.
Le Figaro: les coulisses d’un petit mois en liberté très surveillée le 5/04/2019.
Libération: DÉRAPAGE INCONTRÔLÉ - Retour à la case prison pour Ghosn, nouvelles pistes à Amsterdam le 5/04/2019.
La Tribune: Ghosn reprend 10 jours de prisonle 5/04/2019.
Ouest france: Carlos Ghosn se dit « innocent » et accuse des dirigeants de Nissan de « trahison » dans une vidéo le 10/04/2019.


- L'affaire Ghosn, un an après : Greg Kelly, l'homme de paroles Le Point 25/11/2019
«La chute de Carlos Ghosn a été orchestrée»: entretien vérité avec Bertille Bayart et Emmanuel Egloff Figaro Vox :
eldorhaan.wordpress.com

Les infos du livre de Carole et Carlos Goshn

Nantais d'origine j'ai été marqué par le parallèle entre l'affaire de Monsieur Goshn et celle de Monsieur Fouquet("Hostile à Fouquet lors de son arrestation à Nantes, le peuple comprit vite que la Chambre de justice ne ferait pas rendre gorge à tous les financiers et que son sort n’en serait pas changé. Dès que furent connues les irrégularités de procédure, voulues par Colbert, le peuple compatit au sort du malheureux prisonnier. Dès lors, et bien avant la fin du procès, Fouquet fut considéré comme une victime sur laquelle on s’acharnait. Si L’Innocence persécutée fut, vraisemblablement, un titre choisi pour sa relative modération qui ne pouvait que satisfaire le prisonnier de Pignerol .
La Fontaine, Œuvres diverses, éd. P. Clarac, Paris, Gallimard,…, l’intitulé La Passion de Mr Fouquet est beaucoup plus fort et n’hésite pas à établir un parallèle hardi entre les souffrances de l’ancien surintendant et celles du Rédempteur.") (En savoir plus. - Qui est-il ? )
Nicolas Fouquet Le procès.

Cependant pour Carlos Goshn peut être faut-il parler de compères qui "s'entendent comme deux larrons en foire".
De RFI sur le livre Carole et Carlos Ghoshn "Ensemble, toujours."
Et aussi : Letemps de la vérité, Carlos Goshn Parle, Carlos Goshn et Philippe Riès aux éditions Grasset extrait : "Le 30 décembre 2019, Carlos Ghosn est devenu le fugitif le plus célèbre de la planète, quand le monde entier a découvert, à la une des journaux, que l'ancien patron de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi avait réussi à s'échapper du Japon, où il était en résidence surveillée, après avoir été embastillé 130 jours au centre de détention de Kosuge, à l'issue d'une arrestation surprise le 19 novembre 2018.
Avec ce livre-événement, l'opinion publique internationale va enfin pouvoir comprendre les tenants et aboutissants de ce drame. Une tragédie personnelle et familiale : le grand patron révéré au Japon pour avoir sauvé Nissan de la faillite en 1999, celui qui a permis à Renault d'obtenir les meilleurs résultats de son histoire, est transformé du jour en lendemain en paria, arraché au monde et à sa famille.
Et victime d'une violente campagne de diffamation orchestrée mondialement par le "Vieux Nissan" et le bureau du procureur de Tokyo.
Une tragédie industrielle : l'Alliance, premier constructeur automobile mondial en volume en 2017 et 2018, est décapitée, plongée dans une crise profonde, les actions des entreprises massacrées en bourse, au moment même où l'industrie automobile mondiale fait face à une révolution technologique sans précédent.
-Un thriller politico-judiciaire : cette affaire implique au plus haut niveau le pouvoir politique au Japon et en France et décrit un système judiciaire nippon plus proche de celui d'un pays totalitaire que d'une démocratie avancée. L'enjeu est l'avenir d'un ensemble industriel employant plus de 450. 000 personnes dans le monde, dans 120 usines. Des motifs du coup d'Etat interne ayant conduit à la chute de Carlos Ghosn à la question de sa rémunération, de ses méthodes de management en passant par sa vision de l'avenir de cette industrie majeure, toutes les questions sont ici abordées.
Pour comprendre ce qui s'est déjà passé et peut encore se passer. Le Japon officiel a ouvert la chasse à Carlos Ghosn. Il présente ici sa vérité."
Commander :Le 30 décembre 2019, Carlos Ghosn est devenu le fugitif le plus célèbre de la planète, quand le monde entier a découvert, à la une des journaux, que l'ancien patron de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi avait réussi à s'échapper du Japon, où il était en résidence surveillée, après avoir été embastillé 130 jours au centre de détention de Kosuge, à l'issue d'une arrestation surprise le 19 novembre 2018. Pour commader allez sur :Furet du Nord


Carlos Ghosn : l'ONU condamne son arrestation et sa détention au Japon
Accueil Actualité professionnelle automobile Economie/Industrie automobile Par Justine Pérou Publié le 23/11/2020 à 16:13. Mis à jour le 26/11/2020 à 09:59
Carlos Ghosn : L'ONU condamne son arrestation et sa détention au JaponLes Nations-Unies a rendu un avis officiel sur les conditions dans lesquelles Carlos Ghosn fut arrêté, détenu et interrogé. Crédits : JOEL SAGET - AFP.
Un rapport officiel de l'ONU a dénoncé la violation des lois à un procès équitable dans les poursuites intentées contre l'ex-patron de Renault et sa mise en détention pendant près de 130 jours au Japon. L'organisme a saisi le rapporteur spécial sur la torture.Pour les Nations unies, la détention prolongée de Carlos Ghosn au Japon a porté atteinte à ses droits et à sa dignité. Elle n'était ni nécessaire ni raisonnable. Dans une note envoyée le 23 novembre 2020, le groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, siégeant auprès du Haut-commissariat aux droits de l’Homme, a rendu un avis officiel sur les conditions d’arrestation et de détention de Carlos Ghosn, le capitaine d’industrie tombé fin 2018 aux mains de la justice japonaise pour abus de biens sociaux.

Depuis cette première arrestation, ses avocats François Zimeray et Jessica Finelle n’ont cessé de défendre leur client et avaient ainsi saisi en mars 2019 cette autorité, chargée de veiller au respect des droits fondamentaux.
La détention de Carlos Ghosn qualifiée d'arbitraire
« Au terme d’une analyse approfondie et d’une procédure contradictoire, elle qualifie la détention de Carlos Ghosn d’arbitraire et déclare le procès intenté contre lui contraire aux lois et traités internationaux garantissant le procès équitable. Les experts de l'ONU appellent le Japon à abolir la "justice de l'otage" (une pratique destinée à obtenir des aveux forcés et assimilée à de la torture psychologique) », peut-on lire dans le communiqué. La décision d'arrêter l'homme d'affaires quatre fois de suite afin de toujours prolonger sa détention était « fondamentalement injuste ». Rappelons aussi que les conditions de détention comprenaient l'isolement dans une cellule, l'interdiction de quitter cette dernière, la privation d'exercice pendant plusieurs jours consécutifs, une lumière constante pour perturber son sommeil, l'absence de chauffage dans la cellule... Les enquêteurs exhortent le gouvernement japonais à « réparer le préjudice de Carlos Ghosn et à mener une enquête impartiale sur les conditions dans lesquelles les poursuites ont été conduites ».

A LIRE. Carlos Ghosn a donné sa vérité

Saisir le rapporteur spécial sur la torture
S’il l’organisme dit ne pas se prononcer sur le fond de l’affaire, elle a rendu un avis de 17 pages qui décrit les circonstances d’une arrestation orchestrée « pour humilier » et dépeint « les abus d’une détention injustifiée, la privation des droits de la défense et les qualifie juridiquement à la lumière des traités internationaux sur les droits de l’Homme ». Toutes les procédures contre l’ancien chef d’entreprise franco-libano-brésilien fondées sur le dossier japonais ou s’appuyant sur la coopération avec les autorités judiciaires japonaises encourraient donc la nullité. De plus, l'ONU a déclaré qu'il soumettrait l'affaire au rapporteur des Nations unies sur la torture, les traitements cruels et autres traitements inhumains ou dégradants.
L'organisme a cependant bien précisé que ses conclusions ne faisaient en aucun cas référence à l’évasion de Carlos Ghosn du Japon et « ne devraient pas être interprétées comme approuvant ou offrant une justification quelconque pour un tel départ ».
Le camp Ghosn salue la décision de l'ONU
« C’est une décision courageuse qui constitue un tournant décisif, ont déclaré les avocats de Carlos Ghosn. Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, autorité indépendante et respectée, établit irréfutablement ce que nous avions dénoncé dès l'arrestation de M. Ghosn : une détention arbitraire, un déni de son droit à une justice impartiale, des traitements indignes et dégradants. Les conséquences sur les poursuites en cours seront considérables, toutes les procédures fondées sur le dossier japonais ou s’appuyant sur la coopération avec la justice japonaise encourent la nullité. »
Le gouvernement japonais a de son côté qualifié cette décision de « totalement inacceptable et de non contraignante » : « L'organisme des Nations unies a tort de dire que Ghosn a été arrêté et détenu quatre fois sans être présenté à un juge et que la possibilité de contester sa détention devant un juge a été retardée. Le Japon regrette donc profondément que le groupe de travail ait continué à examiner le cas et ait rendu des avis basés sur des informations limitées et des allégations biaisées de la source, non fondées sur une compréhension exacte du système de justice pénale du Japon. »

Renault en 2020 - Nissan en 2020, Nissan par :Capital .

Sur Nissan par Wikipédia ils ont déja ... jugé.
Renault par: Capital.
Renault par: Wikipédia

Maintenant c'est à vous. ...